Mairie de Belz
Mairie de Belz
Vous êtes ici :   Accueil Vie pratique » Prévention sécurité » Sécurité routière

Vie pratique

Prévention sécurité

Sécurité routière

Toutes les informations avant de prendre la route : site de la prévention routière

Téléchargez l'infolettre sur la sécurité routière : à venir !

Connaître les gestes qui sauvent

A tout moment, chacun d’entre nous peut se trouver confronté à des situations difficiles, y compris des accidents de la route, qui nécessitent de porter secours. Il faut agir au plus vite, le plus efficacement possible. Les comportements et les gestes qui sauvent ne s’improvisent pas. Et pour les maîtriser correctement, rien ne remplace une formation.

  1. PAS, la règle d’or des gestes de premiers secours
  2. Des formations pour tous

PAS, la règle d’or des gestes de premiers secours

Mémorisez le sigle PAS ! Il vous aidera à mettre en pratique les gestes qui sauvent, dans le cas où vous seriez témoin d’un accident de la route.

·         P comme PROTÉGER les lieux de l’accident

Il faut éviter que l’accident ne s’aggrave, en parant à tout risque supplémentaire.

Protéger, c’est d’abord baliser les lieux de l’accident : maintenir l’éclairage des véhicules, placer au moins 1 triangle de présignalisation… et revêtir son gilet rétroréfléchissant pour trouver les moyens de prévenir les autres usagers en faisant des gestes, au moyen d’une lampe…

 ·         A comme ALERTER les secours

 S’il y a des blessés, chaque instant compte ! Plus les secours interviennent vite, plus les victimes seront prises en charge tôt, ce qui, dans les cas les plus graves, augmente leurs chances de survie.

Composez le 112, le numéro d’appel d’urgence (gratuit), utilisable dans toute l’Union européenne. Depuis un téléphone portable, il est prioritaire sur tous les autres appels.
Fournissez le maximum de renseignements : configuration des lieux, nombre de véhicules impliqués, état apparent des blessés…
Ne raccrochez pas avant d’être sûr que votre interlocuteur soit suffisamment informé !

Sur autoroute, vous pouvez aussi utiliser les bornes d’appel qui facilitent la localisation de l’accident.

Pour mémoire, vous pouvez aussi joindre :

  • le 15, le SAMU (pour toute urgence de santé)
  • le 18, les pompiers (pour toute situation de vie en danger)
  • le 17, les forces de l’ordre, police ou gendarmerie (pour tout problème de sécurité ou d’ordre public)

·         S comme SECOURIR les victimes

Si vous n’êtes pas secouriste, contentez-vous d’assister les victimes de l’accident – c’est déjà beaucoup ! – : rassurez-les et maintenez-les éveillés en leur parlant, couvrez-les pour les réchauffer…
Au besoin, et seulement si vous savez pratiquer ces gestes, donnez les premiers secours.

Ne JAMAIS :

– donner à boire à un blessé
– déplacer un blessé grave (sauf, avec d’infinies précautions et dans les règles de l’art, en cas de danger imminent)
– retirer le casque d’un motard blessé.

Toutes ces actions peuvent se révéler dangereuses et compliquer le travail des professionnels de santé.

 

Des formations pour tous

Vous souhaitez vous initier ou vous former aux gestes qui sauvent ? C’est possible un peu partout en France auprès des Sapeurs-pompiers, de la Croix-Rouge française ou de la Fédération nationale de Protection Civile.

 

Vous avez le choix entre :

  • des séances d’initiation à l’apprentissage des gestes essentiels du secours d’urgence, par exemple, faire un massage cardiaque ou arrêter une hémorragie ;
  • des formations d’assistance à personne en danger, avec gestes élémentaires de secours, conçues autour d’apprentissages théoriques et pratiques.



 

Service public